Golpe anche in Gabo...
 
Notifiche
Cancella tutti

Golpe anche in Gabon e nella politica francese esplode, almeno oggi, il problema Africa-Francia


marcopa
Illustrious Member
Registrato: 2 anni fa
Post: 8303
Topic starter  

Cup d’État au Gabon : la classe politique française interpelle l’exécutif

  •  
 
Écouter cet article
00:00/03:36

, , " sizes="(min-width: 64em) 1194px, (min-width: 48em) and (max-width: 63.99em) 704px, 100vw" class="fig-media-modal__image" alt="Les militaires ont déclaré avoir pris le pouvoir au Gabon, mardi 30 août, à l’issue de l’élection présidentielle."/>" data-modal-image-credit="- / AFP" aria-label="Agrandir l'image">Les militaires ont déclaré avoir pris le pouvoir au Gabon, mardi 30 août, à l’issue de l’élection présidentielle.Les militaires ont déclaré avoir pris le pouvoir au Gabon, mardi 30 août, à l’issue de l’élection présidentielle. - / AFP

François Hollande, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon... plusieurs figures de l’opposition ont ciblé Emmanuel Macron et le gouvernement alors que des militaires ont pris le pouvoir dans ce pays de l’Afrique francophone.

Cette même classe politique qui n’a pas tardé à interpeller le gouvernement, alors qu’il s’agit là du cinquième coup d’État en trois ans. «Il ny a pas eu de réaction suffisante, y compris de la France dailleurs, mais de la communauté internationale (...), lors du premier coup dÉtat au Mali», a d’emblée critiqué François Hollande, invité sur France Info. L’ancien chef d’État socialiste, à l’origine de l’intervention militaire française au Mali pour chasser les djihadistes du nord du pays, n’a pas hésité à cibler Emmanuel Macron, lui reprochant «une forme dacceptation des coups de force». «Les militaires se sont enhardis.»

L’ex-président a également évoqué de possibles «influences étrangères» venues de Russie ou de Chine, pour «déstabiliser ces pays et réduire linfluence occidentale». Avant d’évoquer un «sentiment anti-Français» qui s’étend notamment au Sahel, et auquel il faut «répondre». Mais pas sous la forme d’une intervention militaire - «ce que nous devons faire, cest dire aux Africains, notamment de l’ouest, que c’est à eux de faire en sorte que des coups d’État ne puissent pas rester impuniCoup d'État au Gabon: que reprochent les militaires au président Ali Bongo ?

 
 
 
 

«Les Africains tournent la page»

Jean-Luc Mélenchon a lui aussi pointé du doigt le président français, pour souligner qu’«aucune alerte na été entendue». Le chef de file des Insoumis a en revanche estimé que le Gabon s’était désormais «débarrassé de sa marionnette présidentielle», tout en déplorant que cela se soit fait «par une intervention de ses militaires». «Macron aura, encore une fois, compromis la France dans un soutien jusquau bout à linsupportable», a-t-il condamné. Et d’ajouter : «Les Africains tournent la page.»

Marine Le Pen s’est de son côté livrée à série d’interrogations, destinées à la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna. «Pourriez-vous nous préciser quelle est la doctrine de la France dans ses relations avec ce pays historiquement ami ?», a notamment formulé la triple candidate à la présidentielle. La questionnant également sur les «mesures concrètes et urgentes» de protection des ressortissants, la reconnaissance par la France de «la validité de cette élection» ou encore l’existence d’un «accord qui engage notre pays à intervenir en soutien du gouvernement gabonais». «Il est impératif de réorienter la politique africaine de la France vers une coopération respectueuse des peuples et des souverainetés dans l'intérêt de nos continents respectifs», en a conclu l’élue du RN.

La ministre n’a pas encore donné suite, tandis qu’Emmanuel Macron et la première ministre se livrent pour l’heure à une après-midi de travail avec les chefs d’opposition. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a toutefois affirmé que «la France condamne le coup dÉtat militaire qui est en cours au Gabon», et «surveille avec beaucoup dattention lévolution de la situation sur place, et réaffirme son souhait que le résultat de lélection lorsquil sera connu puisse être respecté». «Nous rappelons notre attachement à des processus électoraux libres et transparents», a-t-il précisé auprès de l’AFP.

 
 
 
 
 
 

 
 

Citazione
marcopa
Illustrious Member
Registrato: 2 anni fa
Post: 8303
Topic starter  

I siti dei principali quotidiani francesi questa sera dedicano molto spazio al nuovo golpe in Africa ,

 

mentre ancora non è chiaro quale sarà la vera reazione al colpo di stato dei militari nigerini,

 

oggi nuovo golpe in Gabon,

 

e la Francia politica oggi sembra discutere seriamente della questione Francia Africa,

 

un rapporto pessimo, basta pensare a Sarkozy e alla Libia 2011.

 

i nodi stanno venendo al pettine, speriamo che non arrivino anche guerre ancora più estese delle attuali


RispondiCitazione
oriundo2006
Famed Member
Registrato: 2 anni fa
Post: 3191
 

Quanto sta accadendo è irreversibile.

Alcuni commentatori indicano a ragione in una delle cause del tramonto francese quella del contemporaneo affermarsi dell' Africacom statunitense come fonte di un potere internazionale più 'moderno' di quello transalpino, legato a vicende storiche di una passata grandezza oggi inesistente.

Si tratterebbe di un riposizionamento in ritardo sulle dinamiche di inizio secolo ma tuttavia ancora in linea nella eterna querelle tra nazioni emergenti e vecchi proprietari di un sistema postcoloniale rimasto vincolato a situazioni e mentalità trapassate nel favorire una multipolarità che è la realtà attuale.

Senza dubbio più efficace nel gestire le situazioni di crisi, con i suoi collaudati metodi criminali, gli USA paiono in prospettiva forse recuperare in Africa quanto hanno perso altrove: ma è un errore. Il rapporto tra insorti e popolo è fortissimo ed è a tutto vantaggio di una completa autonomia da vassallaggi imposti con un richiamo ad una egemonia 'occidentale' che non c'è più per nessuno degli stati 'atlantici'.

Probabilmente qui in Africa vedremo il tentativo di un possibile mutamento del dominio americano sulla spinta del 'woke' in patria: se è lecito aspettarselo sarà però un provvisorio riposizionamento.

Volendo da sempre determinare il futuro sulla base del 'quid novi' da essi un tempo rappresentato, oggi gli USA sono invece il 'vecchio' del 'mondo' proprio nel voler conservare a proprio vantaggio le strutture dei rapporti diseguali.

 


RispondiCitazione
Detrollatore II
Reputable Member
Registrato: 2 anni fa
Post: 459
 

Oriundo, a me risulta invece che al limite c'è lo zampino della Wagner e quindi dei russi, se posso dare qualche idea che mi pare più aderente alla realtà di un Africa ormai in via di BRICSizzazione...


RispondiCitazione
Condividi: